August 22, 2016

RIO IN BILDERN – TAG 16 – Politisches...

RIO IN BILDERN – TAG 16 – Politisches Statement

RIO IN BILDERN - TAG 16 - Politisches Statement

DW | Mit einer symbolträchtigen Geste macht der Zweitplatzierte beim Marathon auf sich aufmerksam. Der Äthiopier Feyisa Lilesa protestiert beim Zieldurchluf mit erhobenen und überkreuzten Armen gegen die Verhältnisse in seiner Heimat. Er wolle auf die politischen Gefangenen aufmerksam machen, erklärt er hinterher.

August 13, 2016

Festival of Eritrean community members in West...

Festival of Eritrean community members in West Coast of the USA

Asmara, 12 August 2016- The Festival of the Eritrean community in the West Coast of the USA was conducted with patriotic zeal from 5 to 7 August in Oakland, California. Read more

August 22, 2016

Feyisa Lilesa : «Je vais peut-être être tué en...

Feyisa Lilesa : «Je vais peut-être être tué en rentrant en Ethiopie»

Feyisa Lilesa : «Je vais peut-être être tué en rentrant en Ethiopie»Intense moment d’émotion à l’arrivée du marathon masculin dimanche midi à Rio. En franchissant la ligne en deuxième position derrière le Kenyan Eliud Kipchoge, l’Ethiopien Feyisa Lilesa a croisé ses poings au niveau de sa tête, un geste qu’il explicita une heure plus tard en conférence de presse, dans un anglais maladroit mais disant l’essentiel, jetant un terrible froid.

«C’est un signe de soutien aux manifestants qui sont tués par le gouvernement de mon pays, dit-il d’une voix claire et le regard dans le vide. Ils font le même signe là-bas. Je voulais montrer que je n’étais pas d’accord avec ce qui se passe, j’ai des proches et des amis en prison. Le gouvernement tue mon peuple, les Oromos, des gens sans ressource.»

August 15, 2016

Eritrea Festival 2016 concludes

Eritrea Festival 2016 concludes

Asmara, 15 August 2016 – The week-long Eritrea Festival 2016 that was underway at the Expo Ground under the theme “Festival: Platform of Unity and Diversity” here in the capital concluded yesterday 14 August. Read more

August 19, 2016

Affrontements entre Les troupes gouvernementales...

Affrontements entre Les troupes gouvernementales et le FRUD

Le 15 août 2016 de 6h à midi, des soldats ont attaqué durant plusieurs heures, les positions du Front pour la Restauration de l’Unité et de la Démocratie – FRUD – sur le mont Yegger, les assaillants ont été repoussés violemment malgré le renfort venu par Garab et qui est passé par le territoire éthiopien. Le lendemain, les soldats très démoralisés ont refusé de combattre. La présence du Frud dans cette zone très proche de l’axe routier Djibouti Ethiopie et de Galafi inquiète non seulement les autorités djiboutiennes mais éthiopiennes, qui par l’intermédiaire des notables de la région avaient demandé au FRUD de s’installer plus loin, lequel aurait répondu que Yegger faisait partie intégrante du territoire djiboutien jusqu’à nouvel ordre. Le FRUD qui s’inquiète du passage des soldats djiboutiens par le territoire éthiopien, aurait aussi fait savoir qu’il n’avait aucune intention d’attaquer les intérêts éthiopiens.

Alors que l’armée Djiboutienne avait les yeux braqués sur l’évènement de Yegger, dans la nuit du 15 au 16 août, les combattants du FRUD ont mené une attaque contre le camp de Margoïta (situé prés du Mont Moussa Ali, à quelques km de la frontière éthiopienne). Le FRUD, profitant de l’effet de surprise, a crée la panique au sein des soldats, qui se sont tirés dessus et se sont dispersés en désordre, laissant le camp vide, ce qui a permis au FRUD de récupérer plusieurs armes. Plusieurs soldats seraient encore dans la nature Cette action a permis aussi de libérer plusieurs familles de la région qui sont maintenues de force depuis des années comme bouclier humain autour du camp de Margoïta, certaines d’entre elles ont pu franchir la frontière et se réfugier en Ethiopie. Read more

Contribution of nationals in Scandinavian...

Announcement from the Ministry of Health...

Contribution to fight COVID-19 pandemic

Contribution to fight COVID-19

Announcement from the Ministry of Health